M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - D.P.7 - Marvel-World.com

Encylopédie - D.P.7

News » Marvel » Encyclopédie (5414 lectures)

Membres actifs : Charlotte Beck, Chrome (Jenny Swensen), Stephanie Harrington, David Landers, Randy O’Brien
Anciens membres : Lenore Fenzl, Mutator (George Mullaney), Scuzz (Dennis Cuzinski), Merriam Sorenson, Jeffrey Walters
Base d’opérations : New-York (New-York, Terre-148611)
Première apparition : DP7 # 1 (novembre 1986, par Mark Gruenwald & Paul Ryan) – VF : Nova n°206 (mars 1995, avec Quasar # 56 ; DP7 # 1 est inédit en France)


Histoire : Après le 22 juillet 1986, le dénommé « Instant Blanc », un phénomène astronomique provoqué par un pouvoir presque infini appelé la Starbrand, des humains à travers toute la Terre commencèrent à manifester d’étranges capacités, étant désignés dès lors sous le terme de « paranormaux ». Pour aider les paranormaux à faire face à leurs nouveaux pouvoirs, Philip Nolan Voigt, lui-même un puissant paranormal, fonda la Clinique pour la Recherche Paranormale dans le Wisconsin et commença à attirer des paranormaux au sein de groupes thérapeutiques avec l’intention, à terme, de les présenter comme agents à la CIA.

Le Groupe de Thérapie C de la clinique rassemblait sept personnes : Randy O’Brien, un interne en médecine qui pouvait conjurer une créature d’ombre à partir de son corps, capable de voler et de transmettre des souvenirs par un simple toucher ; David Landers, dont le corps produisait constamment de nouveaux muscles, lui infligeant d’intenses douleurs tant en augmentant considérablement sa force ; Stephanie Harrington, une femme au foyer capable de produire un champ d’énergie augmentant la vitalité des autres personnes, leur permettant de récupérer de leurs blessures ou maladies, et lui conférant aussi une force surhumaine et une immunité aux blessures ; Charlotte Beck, une danseuse qui pouvait augmenter ou réduire la puissance de friction des objets ; Lenore Fenzl, une enseignante de latin âgée dont le corps produisait une lumière blanche qui pouvait plonger ceux qui y étaient exposés dans le coma ; Dennis « Scuzz » Cuzinski, un adolescent dont le corps créait un produit chimique semblable à de l’acide ; et Jeff Walters, qui se déplaçait de manière permanente à une vitesse surhumaine, apparaissant de manière floue même quand il restait immobile.

Les sept paranormaux devinrent vite des amis mais quand O’Brien découvrit que la Clinique avait des projets moins qu’honorables pour eux, il convainquit les autres de la quitter et de se cacher, en se déplaçant constamment. Voigt envoya ses trois premiers candidats retenus pour la CIA – baptisés Shrapnel, Vice-Versa et Bloodhound – à leur poursuite pour les ramener mais le trio échoua à trois reprises avant que Voigt ne leur retire cette mission. Les sept paranormaux prirent la route à bord du mobil home de Landers, et commencèrent un long voyage à travers le Wisconsin. Scuzz suggéra aux autres d’adopter des noms de code pour dissimuler leurs identités. Ils choisirent « Anticorps » pour O’Brien, « Friction » pour Beck, « Mastodonte » pour Landers, « Viva » (et plus tard « Brillance ») pour Harrington, « le Flou » pour Walters et « Crépuscule » pour Fenzl. Même si O’Brien continua à faire référence à la créature d’ombre résidant dans son corps comme d’un Anticorps, les autres abandonnèrent peu à peu leurs propres noms de code.

Au cours de leurs voyages, le groupe tomba sur le mystère du Wompus, une créature supposément responsable de mutilations de bétails dans une petite communauté. Landers fut suspecté d’être l’individu responsable de la situation à cause de son apparence mais ses amis l’aidèrent à laver son nom, et découvrirent que le Wompus n’était rien d’autre qu’un groupe d’adolescents s’amusant à braconner. A un moment, les enfants d’Harrington contactèrent les mercenaires et joueurs de football appelés Kickers, Inc. pour retrouver leur mère. Même si Kickers, Inc. sympathisa avec la cause du groupe dans un premier temps, quand ils enquêtèrent sur la Clinique, ils furent capturés par Voigt, utilisant ses pouvoirs mentaux et il les envoya alors à la poursuite des fuyards, qui réussirent à battre Kickers, Inc. et prirent de nouveau la fuite, faisant désormais encore moins confiance aux étrangers qu’auparavant. Peu après, la mère de Walters suggéra que le sept héros rendent visite à un exorciste, supposant que leurs pouvoirs étaient une forme de possession démoniaque. La question divisa le groupe et Scuzz abandonna alors D.P.7. Après être entré en contact avec l’Anticorps d’O’Brien, l’exorciste détermina que leurs pouvoirs n’avaient rien de démoniaque.

A ce point, le groupe se sépara : O’Brien, Walters et Beck partirent à la recherche de Scuzz alors que Landers, Harrington et Fenzl tentèrent d’enlever les enfants d’Harrington, qui étaient alors avec son mari ; cependant, les chasseurs de têtes de la CIA, engagés par Voigt pour retrouver le groupe, les capturèrent tous, à l’exception de Landers. Alors que la Clinique commençait à faire subir un lavage de cerveaux aux évadés repris pour en faire à nouveau des patients loyaux, l’Anticorps d’O’Brien contacta un jeune enfant appelé Evan Huebner. L’Anticorps utilisa Huebner comme hôte pendant un temps et poussa Evan à le conduire à la Clinique dans l’espoir de se réunir à O’Brien, mais il finit par manquer d’énergie et se dissipa. Landers, de son côté, trouva un refuge auprès d’un ermite connu seulement sous le nom de « l’Homme des Bois ». Celui-ci prit la défense de Landers et ce dernier vécut avec lui pendant plusieurs mois, apprenant plusieurs techniques de combat avec son protecteur. Quand Landers se mit en route pour libérer ses amis, il rencontra six individus dotés de pouvoirs psychiques, les « PESonnes », qui utilisaient leurs pouvoirs dans le cadre de jeux de rôles. Landers rejeta leur offre de rester avec eux mais, avant de partir, ils implantèrent en lui un blocage mental pour qu’il les oublie ; le contrecoup de ce blocage mental était de rendre Landers totalement immunisé à toute forme de manipulation mentale.

Landers fut finalement capturé à son tour et amené à la Clinique, mais lui et O’Brien étaient immunisés au programme de lavage de cerveau de la Clinique – O’Brien grâce à l’électricité « statique » mentale générée par son Anticorps – et ils purent alors faire face à Voigt. Au cours du combat, O’Brien découvrit qu’il pouvait créer plusieurs Anticorps, un maximum de cinq à la fois. Voigt fut apparemment détruit dans la bataille et la Clinique se retrouva entre les mains de Tanis Newhouse, qui promit de satisfaire les besoins des patients, sans exiger une contrepartie ultérieure. Lors d’une confrontation avec le Renforceur et le Récepteur, deux des laveurs de cerveau de Voigt, le Renforceur tua accidentellement le Récepteur et l’Anticorps d’O’Brien tua alors le Renforceur. O’Brien fut extrêmement perturbé à l’idée que ses Anticorps pouvaient incarner la partie la plus sombre de son subconscient et il expulsa l’Anticorps meurtrier de son propre corps ; celui-ci fit alors d’Evan Huebner son nouvel hôte. Avec Voigt disparut, la Clinique commença à partir à vau-l’eau. Plusieurs patients refusèrent de rester dans les groupes de thérapie qui leur avaient été assignés, et les patients afro-américains (y compris Beck) formèrent le Black Power, alors que Scuzz prenait la tête d’un grand nombre de patients adolescents au sein des DDAdos er un autre groupe rassembla les patientes de sexe féminin. Alors que l’environnement devenait de plus en plus hostile, la Clinique commença à perdre certains de ses employés et les patients durent assurer un certain nombre de tâches dans la Clinique, O’Brien rejoignant l’équipe médicale et Landers devenant un garde de la sécurité.

Le 23 décembre 1987, le détenteur de la Starbrand, Ken Connell, détruisit accidentellement la ville de Pittsburgh, où la famille de Walters s’était rendue pour les vacances. Walters se précipita à Pittsburgh pour se rendre compte par lui-même et O’Brien, Landers, Beck et Fenzl décidèrent de partir à sa recherche. Ils furent rejoints dans leur quête par deux autres patients de la Clinique : Merriam Sorenson (alias l’Eponge) qui avait le pouvoir d’absorber l’humidité à l’intérieur de son corps, gonflant ainsi comme une éponge ; et George Mullaney (alias Mutator) dont le corps était dans un état de perpétuel mutation, s’altérant entièrement toutes les 24 heures. Alors qu’ils exploraient les ruines de Pittsburgh, baptisé « le Pitt », ils rencontrèrent Jenny Swensen, pilote de l’armure MAX sous le nom de Spitfire, et qui avait abandonné la CIA afin de patrouiller la région à la recherche de survivants. Elle endommagea de manière permanente son armure en les aidant à sauver Walters du volcan qui se développait dans le Pitt, puis les aida contre le sadique pilleur appelé le Pitbull. Finalement, l’armée intervint et procéda à leurs arrestations ; O’Brien, Landers, Walters et le Pitbull furent enrôlés dans l’armée, alors que Beck, Sorenson, Fenzl et Swensen furent pris en charge par la CIA afin de devenir des agents. Le corps de Swensen avait alors commencé à muter à cause de l’exposition aux « jus du Pitt » lors d’une opération de sauvetage et son corps se retrouva entièrement couvert de métal. De son côté, Mullaney échappa à la surveillance de l’armée. A la Clinique, le centre fut démasqué comme un refuge pour paranormaux. Quand la police vint enquêter, certains des patients paniquèrent et la situation dégénéra en combat, qui causa la mort de plusieurs patients et officiers de police. La Clinique dut fermer ses portes et certains des patients furent immédiatement recrutés dans l’armée alors que Harrington rejoignait la CIA et que Scuzz prit la tête de ses DDAdos pour se frayer leur propre chemin en volant et pillant, évitant d’être recrutés par l’une ou l’autre des organisations grâce à leur statut de mineurs.

Après avoir frappé un officier supérieur, Landers fut placé en cellule d’isolement et devint complètement fou, allant jusqu’à tenter de se suicider. Il survécut et fut obligé d’intégrer une expédition à destination du Pitt. O’Brien le suivit et ils échappèrent tous les deux à l’armée. Pendant ce temps, Fenzl était apparemment tuée lors d’une mission en Amérique du Sud, ce qui décida Harrington, Beck, Swensen et Sorenson à quitter la CIA. Les quatre femmes se retrouvèrent à New-York pour une dernière mission : enquêter sur le candidat à la présidence Philip Nolan Voigt ; O’Brien et Landers réapparurent à leur tour, également à la poursuite de Voigt, mais celui-ci prit le contrôle mental des quatre femmes les envoyant attaquer O’Brien et Landers. Incapable de contrôler les deux hommes, Voigt menaça de tuer les quatre femmes s’ils révélaient au public qu’il était lui aussi un paranormal. Après que Voigt eut été élu président des Etats-Unis, O’Brien et Landers contactèrent le détenteur de la Starbrand, Jacob Burnley, et il alla trouver Voigt, lui retirant finalement ses pouvoirs.

S’installant de manière permanente à New-York, O’Brien, Landers, Beck, Harrington, Sorenson et Swensen se lièrent d’amitié avec Captain Manhattan, un paranormal qui était devenu un héros local. Swensen, attirée par lui, devint sa coéquipière sous le nom de « Chrome ». Les vies des membres du groupe arrivèrent à un carrefour lorsqu’un paranormal appelé « le Remède » offrit de retirer ses pouvoirs à tout paranormal qui le lui demanderait. Sorenson et Mullaney redevinrent ainsi des humains normaux grâce au Remède, alors que Scuzz, désormais un « Instantiste Blanc » – un culte qui vénérait la paranormalité – attaqua le Remède. Scuzz perdit ses pouvoirs lors de sa tentative. Swensen décida également de perdre ses pouvoirs mais changea d’avis avant de rencontrer le Remède et conserva ainsi ses facultés.

Lorsque prit fin la Troisième Guerre Mondiale, Walters revint trouver ses amis, accompagné d’un autre soldat paranormal avec lequel il s’était lié pendant la guerre, Chris Barnett. Le groupe rencontra Quasar (alias Wendell Vaughn), un héros d’une terre parallèle (la Terre-616) lorsqu’il se rendit, suite à un accident, dans le Néo-Univers, ou Terre-148611. Quelques mois après, lorsque les Starblasters – des pirates extra-terrestres de la Terre-616, menacèrent le Néo-Univers lors de leur recherche de la Starbrand, Chrome et Captain Manhattan, aux côtés d’autres héros, affrontèrent les pirates, retrouvant alors Quasar et d’autres héros de la Terre-616 qui l’avaient accompagné. Les Starblasters furent vaincus et le Tribunal vivant, malgré les demandes de l’Etranger, instaura une barrière infranchissable entre les deux terres parallèles afin d’éviter toute contamination mutuelle.

Par ThierryM

Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 11
    Membre : 0