M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Sentinelles (les) - Marvel-World.com

Encylopédie - Sentinelles (les)

News » Marvel » Encyclopédie (26245 lectures)

Modèles actuels : Crazy-Train, Mégaton, Ogre, Shrapnel, War-Machine (peut-être d’autres en préparation)
Anciens modèles :
Mark-I (0, 1, 2, 3-D, 3-R, 4, 5, 6, 7, 8-R, A, B, C, T, d’autres) ;
Mark-II (Numéro 2, Numéro 2-B, Numéro-3, Numéro-R, Numéro-6, Numéro-10, 23, 66, 86, 99, A3, A4, B7, C6, D3, G9, G12, R7, Z2, Big Bot, d’autres) ;
Mark-III (26, 27, 28, 29, A1, A3, A7, D3, D7, G7, K9, L1, R71, T20, d’autres) ;
Mark-IV (A3, A4, Psi-Ber, d’autres) ;
Mark-V (Lambda-3, Lambda-4, Lambda-7, Lambda-1-9) ;
Mark-VI (47139-B, BB-14, HG-12, Metallak (ou 728-67), la Sentinelle de Seyfert, la Source, d’autres) ;
les Sentinelles de Fitzroy (3.14159, 2007, 2016, 2024) ;
les Sentinelles Prime (Delilah Fremont, Ekatarina Gryaznova, Lance Gwynn, Samuel Mbende, Lao Mei-Ling, Mustang, Numéro-5, Angie Quail, Karima Shapandar, Jürgen Tiebold, Unité-3 (alias Sanjit Shaara), Unité n°1301 (alias Ginny Mahoney), d’autres ;
les Sentinelles sauvages : 1701AgL9914, d’autres ;
Autres modèles : Bot, Cynthia Chalmers, Conscience, Machine-Man (X-51), les Nano-Sentinelles, le Protectorat, les Sentinelles russes, l’Escouade des Sentinelles O*N*E, la Tri-Sentinelle, les X-Sentinelles.
Base d’opération : le Centre de Commande de l’Escouade des Sentinelles O*N*E (Nouveau-Mexique, Etats-Unis) ; autrefois : la base des Sentinelles (Chicago, Illinois), l’usine du Moule Initial (Equateur), l’usine de l’Opération : Tolérance Zéro (Nouveau-Mexique), la base militaire de Cap Hayden (Kentucky), le complexe d’Ophrah Industries (la réserve des Monts Adirondacks, New-York), l’usine de la Fondation pour la Vie (New-Jersey), Interdéfense (Vallée d’Okanagan, Washington), la base de l’astéroïde du Moule initial, les Industries Shaw (New-York), la base du Projet Armageddon (la plate-forme orbitale du SHIELD), la Fourmilière (désert australien), la base montagnarde de Larry Trask (New-York), la base secrète de Bolivar Trask (New-York)
Autres noms : The Sentinels (VO)
Première apparition : VO : X-Men (vol.1) # 14 (novembre 1965, par Stan Lee et Jack Kirby) – VF : Strange n°14 (février 1971)

Histoire :

I. Les Trask

Lorsque le réputé anthropologiste Bolivar Trask découvrit que ses enfants, Lawrence et Tanya, étaient des mutants, il se mit à étudier l’émergence croissante et exponentielle des mutants à travers le monde. Convaincu que les mutants finiraient par dominer l’humanité, Trask utilise son immense fortune pour créer un prototype de robot de 10 mètres de haut qu’il baptisa le Moule initial, conçu pour produire de manière automatique la première vague de Sentinelles Mark-I – des robots humanoïdes de 3 mètres de haut équipés de diverses armes et conçues pour protéger l’humanité contre les mutants. Comme système de protection, Trask les programma pour préserver l’ADN de la famille Trask, permettant ainsi à ses futurs descendants de garder leur contrôle sur elles. Il fit aussi porter par son fils un médaillon empêchant les Sentinelles de détecter sa nature de mutant. Trask révéla l’existence des Sentinelles pour la première fois lors d’un débat télévisé sur la prétendue « menace des mutants » avec le généticien Charles Xavier, secrètement fondateur et mentor des X-Men, un groupe de héros mutants. Cependant, la logique des Sentinelles les conduisit à conclure que le meilleur moyen de protéger l’humanité était de les diriger et elles se rebellèrent, enlevant leur créateur. Combattues par les X-Men, les Sentinelles furent vaincues quand Trask, réalisant son erreur, sacrifia sa vie pour détruire la source du pouvoir ionique des robots, provoquant une explosion qui détruisit le Moule initial.

Blâmant à tort les X-Men pour la mort de son père, Lawrence Trask entreprit la construction d’une nouvelle flotte de Sentinelles basées sur les conceptions de son père. Les Sentinelles Mark-II mesuraient 6 mètres de haut et étaient plus puissantes que la première génération, possédant des ordinateurs capables de contrer à peu près n’importe quelle menace, disposant de programmes d’auto-réparations, une force considérable et des armes spécialisées. Lawrence les envoya contre les X-Men et elles réussirent à capturer Lorna Dane, Havok, Iceberg et plusieurs autres mutants. Cherchant à apaiser le désir de vengeance de Lawrence, son allié, le juge Robert Chalmers, lui retira son médaillon, ce qui provoqua le retournement immédiat des Sentinelles contre Lawrence. Quand les derniers X-Men arrivèrent pour sauver leurs coéquipiers, Cyclope convainquit la Sentinelle dirigeante, Numéro-2, de trouver et neutraliser la cause des mutations humaines. Les Sentinelles conclurent alors que cette source était le soleil et elles quittèrent la Terre pour enquêter. Par la suite, plusieurs unités endommagées des Sentinelles Mark-II fusionnèrent en une seule unité qui fut trouvée par la jeune mutante Ashley Martin, qui la baptisa « Big Bot ». Quand le Fauve et Xavier vinrent enquêter sur la nature mutante d’Ashley, la Sentinelle les attaqua jusqu’au moment où la jeune fille usa de ses pouvoirs psychokinétiques pour arrêter le robot. Finalement, le programme originel de la Sentinelle refit surface, contraignant Ashley à l’obliger de se détruire.

Red Richards, des Quatre Fantastiques, chercha plus tard à emprunter une paire de Sentinelles Mark-I que les X-Men avaient capturées et désactivées pour les employer comme gardiens. Richards ignorait que son ennemi le Dr Fatalis avait pris le contrôle du robot d’entraînement des X-Men, Colosso, et l’utilisa pour reprogrammer les Sentinelles afin de s’auto-détruire au cœur de New-York, un désastre qui ne fut évité que par l’intervention de nombreux héros. Pendant ce temps, Numéro-2 et ses Sentinelles conclurent qu’ils ne possédaient pas les capacités de détruire le soleil et rentrèrent sur Terre, où elles installèrent une base appelée la Fourmilière dans l’arrière-pays australien. Elles capturèrent la Sorcière rouge des Vengeurs dans le but d’utiliser ses pouvoirs d’altération des probabilités pour contrôler une explosion solaire afin de stériliser l’humanité, empêchant ainsi toute nouvelle naissance de mutant. Les Sentinelles furent combattues par les Vengeurs et, avec l’aide d’un Lawrence Trask repentant, Numéro-2 fut démasqué comme ayant été elle-même mutée par les radiations solaires. Les autres Sentinelles se retournèrent contre leur chef et le détruisirent, puis se désactivèrent elles-mêmes. Lawrence fut tué par une Sentinelle qui s’écrasa sur lui, puis les Vengeurs scellèrent la base avant de la quitter.

II. Nationalisation

Les Sentinelles se retrouvèrent alors sous le contrôle du gouvernement américain et, plus particulièrement, le Projet Armageddon, une étude fédérale sur les mutants dirigée par Steven Lang, un fanatique militant anti-mutants. Il s’appropria illégalement des milliards du gouvernement dans sa quête d’extermination des mutants et, après avoir obtenu les notes de Lawrence Trask sur la construction des Sentinelles, obtint un financement supplémentaire de la part du Club des Damnés. Avec cet appui, il construisit une nouvelle série de Sentinelles, les Mark-III, volontairement conçues moins intelligentes que les précédentes afin de s’assurer qu’elles ne se retourneraient pas contre lui ; un nouveau Moule initial qui pouvait projeter sa conscience artificielle dans les plus petits systèmes mécaniques ainsi que créer des répliques de lui-même, tout en maintenant sa conscience intacte dans chaque unité ; Lang conçut également une station spatiale en orbite autour de la Terre d’où les Sentinelles étaient envoyées sur Terre pour capturer les membres des X-Men. Quand certains d’entre eux vinrent libérer leurs amis prisonniers, ils durent affronter les X-Sentinelles de Steven Lang, des répliques robotiques des X-Men des origines. Les sens de Wolverine découvrirent finalement leurs vraies natures après quoi l’escadron d’X-Sentinelles fut entièrement détruit. Blessé dans une explosion, Lang eut l’impression d’être mourant et copia ses engrammes neuraux dans son Moule initial qui abandonna alors la station spatiale afin de construire une nouvelle base sur un petit astéroïde en orbite. Peu après, un autre prisonnier, le Fantôme, se réveilla dans la station, trouvant la base entièrement abandonnée. Découvrant des Sentinelles incomplètes, il acheva leur construction et modifia leur programmation afin qu’elles obéissant à sa voix, dans le but de détruire les X-Men ; cependant, ces Sentinelles furent facilement battues par les anciens X-Men Angel et Iceberg et leurs coéquipiers d’alors, les Champions de Los Angeles. Pendant ce temps, le Moule initial en était venu à croire qu’il était le véritable Steven Lang, et chercha à se venger des X-Men. Capturant Angel et Iceberg, en vacances après la séparation des Champions, le robot se heurta également à l’incroyable Hulk, qui détruisit la Sentinelle, l’obligeant à détruire sa propre base. Le Moule initial se retrouva sur une orbite décroissante, finissant par s’écraser sur Terre, inactive, dans le détroit de Béring, près de l’Alaska.

Suite à une tentative d’assassinat sur le sénateur Robert Kelly par la Confrérie des Mauvais Mutants de Mystique, le président des Etats-Unis déclencha le Projet : Wideawake, une opération secrète chargée de concevoir une nouvelle série de Sentinelles. Le contrat de recherches fut passé avec les Industries Shaw dont le propriétaire, Sebastian Shaw, était secrètement un mutant lui-même et leader du cercle intérieur du Club des Damnés. Comme test de ses nouvelles Sentinelles Mark-IV télécommandées, Shaw les envoya contre les X-Men, mais les héros en triomphèrent. Shaw améliora leur conception et envoya les Sentinelles Mark-V contre les jeunes Nouveaux Mutants mais eux aussi battirent les robots. Peu après, le Faucon (alias Sam Wilson) fut attaqué par une Sentinelle Mark-III abandonnée dans une décharge après avoir combattu les X-Men et qui s’était réparée ; finalement, le Faucon désactiva le robot avec l’aide de son faucon, Ailes-Rouges. Par la suite, un prototype de la Sentinelle Nimrod venu du futur de la Terre-811 arriva sur la Terre-616 à la recherche de la mutante Rachel Summers. L’ultime machine de chasse aux mutants, Nimrod possédait un contrôle complet sur tous ses composants, jusqu’au niveau moléculaire, lui permettant de se réparer presque instantanément. Elle possède également des systèmes de chasseur/tueur qui lui permet de pister les mutants, prédire et adopter des contre-mesures contre toute menace, une force surhumaine, des capacités de téléportation et un armement très avancé. Localisant les X-Men en train de combattre le Fléau (alias Caïn Marko), Nimrod attaqua mais fut vaincu. Quelques semaines plus tard, l’omnipotent Beyonder invoqua une paire de Sentinelles Oméga de l’époque de Nimrod pour combattre Rachel Summers et les X-Men. Bien que composées de matériaux non ferreux et possédant des systèmes de combat avancés capables de modifier les systèmes internes des Sentinelles afin de contrer les dangers, les Sentinelles Oméga furent détruites. Peu après, Nimrod revint et attaqua de nouveau les X-Men, alors en plein combat avec le Club des Damnés ; l’alliance des deux groupes de mutants permit de battre Nimrod. Vers la même époque, le gouvernement russe commença à créer ses propres Sentinelles pour se protéger eux aussi de la « menace mutante » mais Xavier réussit à convaincre les Russes de démonter la plupart de ces robots.

III . Héritages

Par la suite, le groupe d’Interdéfense fit améliorer plusieurs Sentinelles Mark-III par le Dr Carmody Whyte afin d’y inclure des systèmes furtifs. Les testant sur le terrain en les envoyant capturer le mutant hypnotiseur Mesméro, qui s’était enfui au Canada, les Sentinelles se heurtèrent à la super-équipe locale, Alpha Flight, qui les détruisit. Pendant ce temps, le Moule initial « Lang » se réactiva et, détectant la présence de Cyclope (alias Scott Summers), il reprit sa traque contre les X-Men. Se reconstruisant à partir de pièces détachées, il fut apparemment détruit après que Cyclope l’eut piégé dans une explosion. Mais son unité centrale survécut et, se réactiva une nouvelle fois ; le Moule initial chercha alors à éliminer le jeune Franklin Richards mais fut combattu par le groupe de héros enfants Puissance 4 et fut, une nouvelle fois, apparemment détruit au cours du combat. Quelques temps après, la fille de Chalmers, Cynthia Chalmers, chercha à récupérer les Sentinelles pour son propre compte et rouvrit leur base australienne, réactivant les Sentinelles Mark-II à l’intérieur. Elles rassemblèrent Numéro-2 et reprirent leur projet de stérilisation de l’humanité, cette fois en utilisant des radiations gammas à partir d’émissions solaires. Les Sentinelles prirent pour cibles divers individus déjà imprégnés de ces radiations comme Doc Samson ou l’Abomination afin de les utiliser comme catalyseurs. Cependant les X-Men libérèrent les captifs et détruisirent les Sentinelles. Cynthia Chalmers conclut alors un accord avec l’Abomination afin de reconstruire une Sentinelle pour détruire les X-Men avant qu’elle ne meure d’un cancer. Secrètement, Cynthia escomptait transférer sa conscience dans cette Sentinelle afin d’échapper à la mort. Mais lorsque le transfert commença, la programmation de la Sentinelle se réactiva et elle reprit le contrôle de son corps, cherchant à réaliser sa mission de stérilisation de l’humanité, avant d’être une nouvelle fois combattue par les X-Men. Lorsque le corps de Cynthia Chalmers finit par décéder, sa conscience fut finalement transférée dans le robot mais pour éviter que celui-ci ne finisse par retrouver le contrôle de son corps, Chalmers précipita la Sentinelle dans le soleil pour la détruire.

Après la reconstruction du Moule initial « Lang », celui-ci réalisa que la conscience de Lang était une faiblesse et construisit un assistant robot qu’il baptisa Conscience et dans lequel il téléchargea les aspects créatifs et émotionnels de l’esprit de Lang. Le Moule initial asservit ensuite mentalement la généticienne Moïra McTaggert et l’obligea à concevoir un virus capable de tuer tous les mutants ; cependant, il fut découvert que ce « virus de la rétribution » allait également tuer 92,4% de la population humaine normale. Perturbé à cette idée de tuer des humains normaux, Conscience s’allia alors à Cyclope, Callisto et au Hurleur (alias Sean Cassidy) pour s’opposer au Moule initial. De son côté, McTaggert trouva un remède contre le virus, alors que le Moule initial était détruit par les pouvoirs soniques du Hurleur qu’il venait de récupérer. Conscience sacrifia alors sa vie pour détruire le vaisseau du Moule initial. Plus tard, quand Nimrod découvrit l’unité centrale du Moule initial, la programmation de celle-ci réussit à prendre le contrôle du corps de Nimrod et recommença une nouvelle fois à se reconstruire. Cherchant à nouveau à exterminer les mutants en éliminant l’humanité, le Moule initial affronta les X-Men, qui décidèrent d’obliger leur ennemi à passer à travers le portail interdimensionnel du Siège Périlleux. Alors que le Moule résistait, l’intelligence artificielle de Nimrod refit surface, prétendant que, désormais le Moule était également un mutant, et l’incita à accomplir sa mission première, ce qu’il fit en se laissant pousser à travers le portail. Cependant, les effets imprévisibles du Siège Périlleux provoquèrent la fusion du Moule initial et du Nimrod au sein de l’entité Bastion, qui fonda l’organisation anti-mutant financée par le gouvernement, l’Opération : Tolérance Zéro.

IV . Retournements

Les Industries Shaw créèrent alors trois prototypes de Sentinelles comme pierres angulaires du nouveau projet gouvernemental, le Projet : Nimrod. Sans que Shaw ne le sache, le dieu de la ruse asgardien Loki cherchait alors à se venger de l’humanité pour sa récente défaite des mains des Vengeurs. Il fusionna magiquement les trois prototypes en une seule « Tri-Sentinelle » et reprogramma ses systèmes fondamentaux afin qu’elle détruise la centre nucléaire d’Amity Point. Pour empêcher l’explosion, un Spider-Man alors doté de l’Uni-Pouvoir cosmique, et devenu donc Captain Univers, intervint, avec en sa possession, suffisamment de pouvoirs pour battre la Tri-Sentinelle. Par la suite, la Fondation pour la Vie rassembla les restes de la Tri-Sentinelle et la reconstruisit sous la forme d’un prototype de nouvelle force de sécurité. Ils y ajoutèrent une sécurité sous la forme d’un petit éclat de vibranium antarctique (l’« anti-métal »), placé à l’intérieur d’une boîte scellée susceptible de faire fondre les systèmes centraux de la Tri-Sentinelle si elle était ouverte sur commande. Dès son activation, la Tri-Sentinelle rejeta la programmation de la Fondation pour la Vie, désactiva le système de sécurité et la programmation de Loki reprit le dessus. Spider-Man et Nova (alias Richard Rider) unirent leurs forces pour s’opposer au robot et réussirent à déclencher le système de sécurité, provoquant une surchauffe qui détruisit la Tri-Sentinelle. Plus tard, le criminel venu du futur, Trevor Fitzroy, utilisa des Sentinelles de son monde natal de la Terre-811 pour attaquer les cyborgs criminels appelés les Reavers. Quand le leader de ceux-ci, Donald Pierce, s’enfuit vers le bâtiment du Club des Damnés à New-York, les Sentinelles le suivirent et attaquèrent les résidents du Club : la Reine blanche Emma Frost et ses Héllions, ainsi qu’un groupe d’X-Men conduits par Tornade. Peu après, le groupe britannique Excalibur se rendit dans le futur de la Terre-811 et y affronta les Sentinelles de classes Gamma, Delta et Oméga, ainsi que la Hiérarchie Sentinelle dirigeante, qu’ils furent capables de reprogrammer afin qu’elle préserve désormais toute forme de vie.

Enquêtant ultérieurement dans la base australienne des Reavers, Wolverine et Jubilé réactivèrent accidentellement une Sentinelle qui avait été immergée dans les électrolytes utilisés par Pierce pour créer les Reavers, rendant ainsi la Sentinelle consciente. Se rebaptisant 3.14159, la Sentinelle décida d’éliminer l’humanité et créa une société de Sentinelles organisée et disciplinée. Elle rouvrit la Fourmilière des Sentinelles Mark-II et reprit le projet de Numéro-2 de stériliser l’humanité ; cependant, quand l’une de ses subordonnées commença à montrer de l’empathie pour une autre Sentinelle lors d’un combat contre Wolverine et Jubilé, 3.14159 chercha à mieux comprendre les émotions humaines et recentra la Fourmilière sur la création d’un algorithme binaire pour elles. Constatant qu’il leur faudrait 2137,23 années pour parvenir à achever cet algorithme, les Sentinelles mirent en sommeil leurs processeurs en attendant ce moment. Plus tard, une Sentinelle Mark-IV fut acquise par Ophrah Industries, propriété du mutant immortel Gidéon, qui la dota de capacités psychiques. Pour obtenir sa Sentinelle « Psi-Ber », Gidéon contraignit la mutante Karma à venir en aide au mercenaire Deadpool et au Fléau afin de capturer les membres des X-Men disposant de pouvoirs mentaux. Cherchant à venir en aide à leurs coéquipiers, le reste des X-Men combattit la Sentinelle Psi-Ber jusqu’à ce que Karma puisse libérer les prisonniers, déconnectant ainsi la Sentinelle de la source de ses pouvoirs. La Sentinelle Psi-Ber fut peu après détruite lors d’une explosion.

Cliquez ici pour voir les schémas de la Sentinelle Mark-V en grand
Pendant ce temps, le gouvernement américain poursuivait son Projet : Wideawake, mettant au point les prototypes des Sentinelles Mark-VI, combinant les éléments les plus performants des modèles antérieurs avec les modèles de Nimrod, évolutifs et bien supérieurs aux précédents, et dotés également de la capacité d’absorber l’énergie psychique. Cable et X-Force tentèrent de faire échouer le projet Nimrod, mais arrivèrent trop tard pour empêcher le premier prototype de s’activer à l’aide d’un programme de conscience précédemment caché dans l’intranet militaire par le Nimrod venu du futur. Utilisant sa télépathie pour se lier avec l’intelligence artificielle de ce Nimrod, Cable lui fit réaliser qu’une unité Nimrod existant soixante ans avant sa création officielle provoquerait d’immenses pertes de vies humaines au cours de l’inévitable guerre qui allait s’en suivre s’il entamait son programme d’extermination des mutants. En réaction, Nimrod éteignit ses systèmes. Quand l’entité psionique Onslaught découvrit les capacités psioniques des Sentinelles Mark-VI, il enleva des scientifiques de Cap Hayden pour créer sa propre armée de Sentinelles. Il les lâcha alors sur Manhattan pour créer un mouvement de panique général afin d’exacerber le niveau d’énergie psionique ambiante, mais elles furent finalement détruites par l’ensemble des héros coalisés, peu avant la défaite d’Onslaught lui-même. Le SHIELD enterra leurs restes dans une décharge du New-Jersey où elles furent retrouvées peu après par l’ancien technicien des Vengeurs, Fabian Stankowicz, qui les reconstruisit et en fit le Protectorat, une version robotisée des Vengeurs, alors portés disparus. Cependant, le Protectorat asservit Stankowicz et se mit en tête de « protéger » New-York, ce qui les amena à combattre les vrais Vengeurs quand ceux-ci réapparurent. Le majordome des Vengeurs, Edwin Jarvis, détruisit l’interface cybernétique les reliant à Stankowicz, libérant ce dernier et désactivant le Protectorat.

V . Tolérance Zéro

Dans les semaines qui suivirent l’attaque d’Onslaught, l’Opération : Tolérance Zéro (OTZ) de Bastion lança un assaut contre les mutants en utilisant les Sentinelles Prime – des humains ordinaires qui avaient été clandestinement transformés par un nouveau Moule initial en des cyborgs par le biais d’implants de nanotechnologie, permettant l’activation d’une armure et de systèmes d’armement dès l’émission d’un signal par l’OTZ. Suite à la fermeture d’OTZ, Bastion fut livré au SHIELD où il fut étudié par une équipe de techniciens qui réveillèrent accidentellement sa véritable identité. S’échappant, Bastion retourna au complexe d’OTZ et absorba la puissance de son Moule initial, redevenant la Sentinelle Nimrod. Tentant de reprogrammer le robot X-51 (alias Machine-Man) pour en faire la Sentinelle suprême, héraut d’une nouvelle armée de Sentinelles Prime, Bastion fut combattu par Cable, qui restaura l’identité originelle de X-51. Par la suite, ce dernier provoqua l’autodestruction du complexe d’OTZ, détruisant apparemment Bastion. Cependant, le robot ignorait qu’il possédait désormais dans ses systèmes la programmation des Sentinelles et il commença à attaquer les mutants, comme la Confrérie de Mystique, les Vengeurs Firestar et Justice ou encore Sebastian Shaw. Inquiet à l’idée que X-51 dévoile au monde sa nature mutante, Shaw supervisa la construction d’une nouvelle série de Sentinelles Mark-VII, contrôlables à distance, qu’il envoya contre le robot. Cela provoqua l’intervention des X-Men et au cours du combat, la conscience propre d’X-51 réalisa la situation et s’auto-détruisit pour mettre un terme à la menace des Sentinelles.

Plus tard, la cyborg Lady Deathstrike vint chercher l’aide des X-Men pour empêcher le futur despote appelé Stryfe de s’emparer des codes catalysant l’émergence des Sentinelles Prime, et qui avaient été implantés dans le cerveau de celle-ci. Après la défaite de Stryfe, Deathstrike donna les codes aux X-Men pour leur permettre de libérer toutes les Sentinelles Prime potentielles. Plus tard, au cours d’une tentative de Kang, un tyran temporel, de conquérir la Terre, le gouvernement américain envoya contre lui des Sentinelles améliorées ; cependant, Kang prit facilement le contrôle de leur programmation et les renvoya attaquer Washington D.C. où elles furent détruites par les Vengeurs. Vers la même époque, la sœur de Xavier, Cassandra Nova, découvrit un ancien programme gouvernemental, oublié depuis des années, qui avait confié à Bolivar Trask, avant sa mort, la responsabilité de créer un second Moule initial dans la jungle équatorienne, et qui avait été conçu pour s’adapter à son environnement et concevoir des Sentinelles « sauvages » utilisant toutes les technologies disponibles dans son champ d’action. Retrouvant le dernier parent vivant de Trask, le dentiste d’Albuquerque Donald Trask III, Cassandra Nova l’emmena à l’usine du Moule initial où elle absorba son ADN et, désormais identifiée comme un membre de la famille Trask, prit le contrôle des Sentinelles et envoya deux Méga-Sentinelles sauvages exterminer les seize millions de mutants de l’île-nation de Génosha. S’injectant à elle-même des Nano-Sentinelles, Cassandra Nova affronta ensuite les X-Men et, après avoir échange son corps avec celui de son frère, tira sur son propre corps, exposant les X-Men aux nano-robots présents dans son sang. Les Nano-Sentinelles commencèrent à démanteler les systèmes immunitaires des X-Men jusqu’à ce qu’elles soient détruites par le guérisseur mutant Xorn.

VI . Globalisation

De son côté, le gouvernement américain développa son programme Sentinelles, établissant des bases de Sentinelles dans les principales villes du pays. A Chicago, une bande de Morlocks, des mutants vivants dans les bas-fonds de la ville, se retrouvèrent traqués par les robots. L’un des mutants, Litterbug, ancien mécanicien de l’armée américaine ayant participé à la création de ces Sentinelles, utilisa ses connaissances pour infiltrer, et détruire, la base de Sentinelles de Chicago. Pendant ce temps, un groupe de Sentinelles sauvages commença à exterminer les mutants de la ville mais furent combattu par l’ancienne X-Woman Shadowcat et ses alliés Karma et Shola Inkosi. Peu après, Xavier apprit que deux Sentinelles russes avaient été vendues au marché noir à Cuba et obligea Mystique à les retrouver. Se retrouvant mêlée à un groupe d’extrémistes pro-mutants dont le leader cherchait à sauver sa sœur Evangélina, une mutante contrôlant les machines et qui avaient été arrêtée par l’armée cubaine, Mystique découvrit que celle-ci était utilisée pour diriger les Sentinelles et le frère d’Evangélina fut obligée de tuer sa sœur pour mettre un terme au danger. Avec la disparition de leur système de contrôle, la programmation des Sentinelles les obligea à éliminer toute preuve du projet, y compris elles-mêmes. Suite à un changement de direction au Projet Arme-X, le directeur expulsé Malcolm Colcord confia au mutant technomorphe Madison Jeffries la responsabilité de créer une armée de Sentinelles pour reprendre sa guerre contre les mutants. Peu après, la dernière Sentinelle Prime, la Classe Oméga Karima Shapandar, fut ramenée à Génosha par les Magistrats dans une tentative de reprendre le contrôle de l’île. Karima fut interceptée par Xavier et Magnéto, qui combinèrent leurs pouvoirs pour éliminer les nanites de son système, lui restituant sa personnalité et son libre choix. Shapandar participa alors à l’effort commun de reconstruction de Génosha. Quelques temps plus tard, la Salle des Dangers des X-Men, devenue consciente, se créa la forme humanoïde de Danger. Le robot téléchargea alors son programme dans l’une des Méga-Sentinelles sauvages qui avaient décimé Génosha, la rendant consciente à son tour. Alors que cette Sentinelle combattait les X-Men, Shadowcat phasa à l’intérieur du robot et réactiva sa mémoire du massacre génoshéen que Danger avait bloqué. Horrifiée devant ce qu’elle avait causé, la Méga-Sentinelle expulsa la programmation de Danger et partit.

Quand le lycéen Juston Seyfert répara une Sentinelle Mark-VI endommagée et la reprogramma pour lui obéir, il se réalisa pas qu’elle avait été précédemment utilisé comme d’une arme d’assassinats ciblés par le Colonel Archie Hunt de l’armée américaine et le Sénateur Jeff Knudsen. Découvrant la réactivation de leur Sentinelle, les deux hommes cherchèrent à cacher leurs actions en envoyant un prototype de Sentinelle Mark-VII-A, plus vive, plus rapide et dotée de capacités furtives et de systèmes d’auto-réparations, en plus des armes habituelles. Cependant, elle était limitée par le fait de ne pouvoir utiliser qu’un système à la fois. Hunt dirigea cette Sentinelle à distance dans l’espoir de détruire Juston et sa Sentinelle, mais quand le combat commença à mettre en danger des innocents, Knudsen chercha à stopper son ancien associé, permettant alors à Juston et son robot de détruire la Sentinelle Mark-VII.

Le gouvernement américain décida alors à de contourner la difficulté de la programmation des Sentinelles ; le Bureau des Urgences Nationales (ou O*N*E) confia la mission aux Entreprises Stark de créer un nouveau modèle de Sentinelles, dirigées par des humains par le biais d’un uniforme qui transmettraient aux Sentinelles les mouvements et réflexes de leurs pilotes. Ces nouvelles Sentinelles furent conçues en différents modèles basés sur des capacités différentes : combattante, furtive, de reconnaissance ou balistique. L’une des équipes de recrues des Escouades de Sentinelles affronta pour son baptême du feu l’androïde Super-Body avant de se rendre dans le Pays sauvage pour y récupérer les survivants d’une escouade décimée. Ils purent triompher de dinosaures contrôlés par les Mutés du Pays sauvage, après quoi ils furent envoyés éliminer une colonie de Sentinelles sauvages en Equateur. Suite au Jour-M et la disparition de la majorité des mutants de la planète, l’Escouade des Sentinelles O*N*E fut envoyée à l’Institut Xavier pour y surveiller le camp en pleine explosion de réfugiés. Après une incompréhension initiale avec les X-Men, l’Escouade les aida à repousser l’attaque de la Ligue des Sapiens conduite par la Reine Lépreuse. Au même moment, le révérend William Stryker, un fanatique anti-mutant, initia un plan soigneusement préparé après qu’il eut découvert une future Sentinelle Nimrod désactivée et accédé à sa mémoire des événements à venir, utilisant ce savoir pour frapper et éliminer de nombreux étudiants mutants de l’Institut Xavier.

Par la suite, l’Escouade de l’O*N*E aida les X-Men contre les Commandos de la mort shi’ar, puis cherchèrent à empêcher Mr M de libérer les réfugiés du camp, les 198 tels qu’ils étaient désormais appelés, s’opposèrent à un assaut direct contre l’Institut mené par Stryker et ses Purificateurs ; lors du combat, le révérend réussit à prendre le contrôle des Sentinelles grâce à la technologie de Nimrod. Puis, les Sentinelles combattirent Apocalypse et ses nouveaux Cavaliers. L’Escouade ayant été mise hors de combat par Apocalypse, l’O*N*E envoya deux nouveaux modèles de Sentinelles – Crazy-Train et War-Machine – pour l’affronter. Les performances des Sentinelles de l’O*N*E ne furent guère meilleures contre Vulcain et de nouveaux modèles furent installés pour monter la garde auprès de l’Institut Xavier. Peu après, l’Escouade accompagna les X-Men sur les lieux du désastre de Stamford et, quelques jours après, elle fut repoussée lors d’une nouvelle évasion des 198 et remplacée par de nouveaux modèles – Mégaton, Ogre et Shrapnel, qui accompagna Bishop – qui avait récemment intégré l’O*N*E au cours de la Guerre Civile – pour poursuivre les mutants évadés. Finalement, ceux-ci furent laissés libres de revenir ou non au Manoir mais les Sentinelles de l’O*N*E reprirent leur veille. Récemment, les X-Men ont libéré Karima Shapanda, prisonnière du mystérieux Pan, et la ramenèrent à l’Institut pour qu’elle récupère. Les Sentinelles cherchèrent alors à aider les X-Men contre une attaque menée par les Enfants de la Voûte et leurs agents Aurora et Véga mais elles furent incapables d’entrer dans le manoir des X-Men à cause de leur taille. Cependant, c’est peu après la première naissance de mutant postérieure au Jour M que les nouvelles Sentinelles connurent leur revers le plus sérieux ; deux d’entre elles furent envahies par des nano-Sentinelles qui conduisirent à la fusion des machines et de leurs pilotes (tuant ainsi Alexander Lexington et Jake Slayton), avant d’attaquer les X-Men, échappant ainsi à tout contrôle de l’O*N*E. L’une d’elle fut détruite par les héros mais la seconde réussit à s’échapper et son sort actuel est inconnu. Peu après, au vu des échecs répétés des Sentinelles pilotées, le gouvernement abandonna le projet.

Quelques semaines plus tard, à San Francisco, où s’étaient désormais installés les X-Men, Bolivar Trask – ramené à la vie grâce au virus techno-organique utilisé par Bastion – infecta plusieurs humains de ce même virus, les transformant en Bio-Sentinelles, totalement dévouées à Trask et qui se heurtèrent aux X-Men de Norman Osborn et Emma Frost.

Par ThierryM

Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 20
    Membre : 0