M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Cols-de-cuir (les) - Marvel-World.com

Encylopédie - Cols-de-cuir (les)

News » Marvel » Encyclopédie (4167 lectures)

Membres actifs : Aucun
Anciens membres : Lee Baker, Jacques LaRocque, Jay Little Bear, Simon Savage, Roy Stone, Sam Yates
Autres membres (honoraires, etc.) : Rolfe Harrison
Autres noms : The Leatherneck Raiders (VO)
Base d’opérations : Actuellement aucune, durant la Seconde Guerre Mondiale, Sydney (Australie) et également mobile à travers l’océan Pacifique (à bord de l’USS Sea Wolf).
Première apparition : VO : Captain Savage and his Leatherneck Raiders # 1 (janvier 1968, par Gary Friedrich & Dick Ayers) – VF : Choc (Pocket) n°14 (2ème trimestre 1975, avec Captain Savage and his Leatherneck Raiders # 2 ; Captain Savage # 1 est inédit en France)


Histoire : Les Cols-de-Cuir étaient une équipe de Marines américaines, basée à Sydney, en Australie durant la Seconde Guerre Mondiale, et qui effectua un grand nombre de missions dangereuses sur le théâtre des opérations du Pacifique, affrontant principalement les forces impériales japonaises. Placés sous la surveillance du Commandant Arnold Morton, les Cols-de-cuir (un terme d’argot militaire désignant les membres du Corps des Marines) étaient dirigés sur le terrain par le Capitaine Simon Savage, officier commandant de l’USS Sea Wolf et un officier vétéran de sous-marin de la marine américaine. Savage avait combattu les U-Boats allemands dans l’océan Atlantique, aidant à plusieurs reprises le sergent Nick Fury et ses Howling Commandos lors de leurs déplacements entre le Royaume-Uni et la partie continentale de l’Europe pour effectuer leurs propres missions. Transféré de la Marine américaine au Corps des Marines en 1943 afin de diriger les Cols-de-cuir, Savage amena avec lui Roy « Blarney » Stone, l’un de ses meilleurs marins. Les autres Cols-de-cuir comprenaient : le sergent Sam « Yakkity » Yates (un Marine dévoué mais réticent au fait d’obéir à un officier naval), Lee Baker (un professeur, originaire de Los Angeles), le caporal Jacques « Frenchy » LaRocque (un Français ayant rallié la France Libre contre le gouvernement de Vichy à la tête de son pays) et Jay Little Bear (un Amérindien et ancien lutteur, en permanence équipé d’arc et de flèches sur le champ de bataille).

Lors de l’une de leurs premières missions, les Cols-de-cuir participèrent à la prise de Tarawa en détruisant les réserves de munitions japonaises sur l’île, combattant aux côtés des Howling Commandos de Nick Fury. Quand plusieurs rapports d’un « sous-marin fantôme » coulant des navires américains mais aussi japonais dans l’océan Pacifique se retrouvèrent entre les mains des autorités de l’armée américaine, les Cols-de-cuir furent envoyés enquêter ; ils découvrirent que le sous-marin était basé sur une île secrète, baptisée l’Ile d’Hydra, et où demeurait le chef de l’organisation, le Baron Wolfgang von Strucker. L’Escouade des Samouraïs du Japon vint également sur place pour enquêter et les deux groupes, malgré leur hostilité réciproque et une première rencontre houleuse, décidèrent d’unir leurs efforts pour combattre la menace commune. Cependant les deux équipes furent capturées, à l’exception de leurs chefs respectifs, Simon Savage et le sergent Morita ; tandis que ceux-ci s’infiltraient dans la base, leurs hommes purent s’échapper de leurs cellules, obligeant Strucker à déclencher une série de charges explosives qui coulèrent la masse insulaire sous les flots ; les Cols-de-cuir et l’Escouade des Samouraïs survécurent à la bataille et se séparèrent alors. Quand le faux-monnayeur australien Herbert Cholmondeley commença à imprimer de l’argent pour les Japonais, le commandant Morton recruta le marine australien Rolfe Harrison, un ancien graveur, dans les Cols-de-cuir. Harrison infiltra l’usine de Cholmondeley et sabota ses presses tandis que Savage et ses hommes capturaient le faussaire.

Repartant sur le front après quelques jours d’entraînement, les Cols-de-cuir suivirent plus d’une centaine de Marines lors d’un raid contre la Birmanie, alors occupée par les Japonais ; au cours de la mission, ils libérèrent un camp de prisonniers de guerre, au sein duquel le Howler Isadore « Izzy » Cohen était détenu, lui permettant de regagner son unité en Europe. Partant pour Hawaii, les Cols-de-cuir libérèrent un lieutenant prisonnier du colonel Sakata, prenant d’assaut l’île de ce dernier et s’échappant à bord d’un avion piloté par le prisonnier libéré. Peu après, ils furent envoyés interrompre une rencontre entre deux généraux japonais afin de capturer ceux-ci. Les Cols-de-cuir échouèrent mais apprirent alors que la mission n’était qu’une opération d’entraînement où leurs ennemis étaient constitués exclusivement d’escadrons Nisei, afin de les préparer pour une mission avec les Howling Commandos. Retournant en Birmanie, les Cols-de-cuir se heurtèrent à Jake Malloy, un criminel américain qui fournissait des armes en contrebande à l’armée nippone ; Savage découvrit qu’il ressemblait naturellement à Malloy et rasa alors sa barbe pour corriger la situation. Lors de leur mission suivante, les Cols-de-cuir retrouvèrent Rolfe Harrison et, en compagnie des Howling Commandos, furent envoyés sur un île occupée par les Japonais afin de capturer une scientifique américaine, Terry Reiker, dont les opinions pacifistes avaient été manipulées par les Japonais afin d’en faire une figure de proue du mouvement anti-guerre. Les Cols-de-cuir et les Howlers livrèrent une rude bataille au cours de laquelle Lee Baker fut abattu par un sniper. Mais les soldats n’eurent pas le temps de pleurer leur mort, devant achever leur mission. S’introduisant dans la forteresse nippone, Cols-de-cuir et Howlers purent capturer Reiker vivante, l’emmenant malgré ses protestations. Après avoir assisté au départ du cercueil de Baker, les Cols-de-cuir furent envoyés en mission de surveillance à bord de l’USS Sea Wolf. Mais, capturés par les Japonais après que Savage avait été blessé, ils se retrouvèrent dan un camp de prisonniers dirigé par le major Nagasha. Avec l’aide de l’aumônier du camp, le père Thompson, le commando put s’échapper et s’emparer d’un bateau pour fuir et regagner leur base. Ils furent brièvement envoyés en Italie, afin d’y aider le général Thérésa des Partisans italiens à défendre la forteresse de Castello Rizzi contre les nazis.

Envoyés à Manille, dans l’archipel des Philippines, les Cols-de-cuir vinrent en aide à un chercheur américain fait prisonnier par les Japonais. Avec l’aide d’un jeune Philippin, Manuel, Savage et ses hommes s’infiltrèrent dans le camp de détenus déguisés en femmes. Ayant emmené le savant avec eux, le groupe fut récupéré à bord d’un patrouilleur, le PT109, commandé par John Kennedy. Se rendant dans la rivière Mékong, le commando s’associa à un groupe de pirates pour priver les Japonais d’un approvisionnement en caoutchouc, recevant aussi l’aide d’un mouvement de résistance locale, dirigé par le guérillero appelé Renard Rouge. Renvoyés ensuite en Alaska, après avoir été entraînés aux techniques de combat dans le grand froid, les Cols-de-cuir prirent pour cible des dépôts de carburants des Japonais, recevant l’aide d’un Inuit appelé Chaka qui sacrifia sa vie pour aider les Cols-de-cuir à détruire les emplacements des dépôts. Les Cols-de-cuir continuèrent leurs opérations dans le Pacifique jusqu’à la fin de la guerre mais le capitaine Savage se désintéressa des missions après que son épouse l’avait contacté afin de l’informer qu’elle demandait le divorce. Savage envisagea de quitter les Cols-de-cuir de manière permanente mais renonça à l’idée. Les circonstances dans lesquelles les Cols-de-cuir finirent par se séparer demeurent inconnues mais Jay Little Bear fut plus tard affecté aux Douze Tueurs, au sein de laquelle il trouva la mort. Le capitaine Savage avait repris le commandement de Sea Wolf à l’époque de la Guerre de Corée et retrouva brièvement les Howling Commandos durant ce conflit. Il finit par être nommé colonel et c’est comme tel que, bien plus âgé, il prononça un discours lors des récentes funérailles du général Thaddeus Ross « la Foudre ». Le sort des autres Cols-de-cuir est, à ce jour, inconnu.

Par ThierryM

Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 12
    Membre : 0