M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Kosmosiens (les) - Marvel-World.com

Encylopédie - Kosmosiens (les)

News » Marvel » Encyclopédie (4160 lectures)

Représentants connus : Jekuakkekt, Jikekt, Keka’akeluak, K’Karr, L’Klekk’Tak, L’Tikak, Tikuak, la Caste des Créatures (parmi laquelle Pilai)
Autres noms : The Kosmosians (VO) ; les Insectoïdes
Base d’opérations : la planète Kosmos (extradimensionelle)
Première apparition : VO : (Caste des créatures) Tales to Astonish (vol.1) # 44 (juin 1963, par Stan Lee & Don Heck), (Kosmosiens) Thunderbolts # 13 (avril 1998, par Kurt Busiek & Mark Bagley) – VF : (Caste des Créatures) Miss Hulk (Arédit) n°8 (janvier 1983), (Kosmosiens) Marvel Select n°17 (juillet 1999)
Traits : Les Kosmosiens sont des humanoïdes insectes, qui possèdent des adaptations très différentes les uns des autres, selon leurs fonctions, d’une manière semblable aux insectes de la Terre. Ainsi, nombre d’entre eux possède des ailes leur permettant de voler, tandis que d’autres peuvent grimper aux murs et sur les autres surfaces similaires. Ils peuvent posséder six membres ou plus et la plupart d’entre eux peut sécréter un acide formique (là aussi, comme de nombreux insectes de la Terre). Ces attributs conduisent la société des Kosmosiens à être divisée en plusieurs castes, dont les scientifiques et les guerriers, sur lesquelles règne un souverain. Les Kosmosiens possèdent une technologie avancée, comprenant le voyage interdimensionnel.
Hauteur : Variable
Poids : Variable
Yeux : Rouge
Peau : Verte


Histoire : Les Kosmosiens, ou Insectoïdes, habitent une planète de type terrestre, dans une autre dimension, sur laquelle ils ont développé une civilisation mêlant grandes villes (les Ruches centrales) et petits villages (les Cosses frontalières). La planète Kosmos est reliée à une poche dimensionnelle virtuellement sans aucune caractéristique et qui est utilisée comme prison. L’histoire proprement dite des Kosmosiens demeure largement inconnue mais leur dimension est liée aux « particules Pym » dans le cadre d’un « échange de masse » (induit par l’agrandissement ou la réduction de taille d’un individu de la Terre). Le premier contact entre les Kosmosiens et la Terre se fit par l’intermédiaire d’un groupe de criminels appartenant à la Caste des Créatures, qui furent, à l’époque, prit pour les véritables Kosmosiens (ce n’est que récemment que la vérité fut connue). L’une des ces créatures, Pilai (qui allait être surnommé la Créature de Kosmos), vint sur Terre et tua le professeur Vernon van Dyne ; ces événements conduisirent la fille du savant, Janet van Dyne, à devenir l’héroïne appelée la Guêpe, coéquipière d’Ant-Man (Hank Pym), le découvreur des particules Pym, directement liées à la dimension de Kosmos. Des années plus tard, plusieurs associés de Pilai trompèrent Erik Josten, alors le criminel appelé Goliath, pour en faire leur pion ; ils fuirent de leur prison sur la Terre, tentant de conquérir la planète. Mais Pym, alors sous l’identité costumée de Giant-Man, put les repousser, attirant alors l’attention de la classe dirigeante des Kosmosiens sur la Terre.

Connu seulement comme « l’Intrus du Dehors » qui avait déclenché des cataclysmes à Kosmos à cause de l’immense masse projetée en lui par les Créatures, Erik Josten fut enlevé par la classe dirigeante de Kosmos qui, pour le punir, commencèrent à le torturer. Josten fut finalement libéré et sauvé par les Maîtres du Mal, malgré les efforts des Créatures assurant sa garde ; Josten devint alors Atlas et, avec le changement de son uniforme et de son apparence les Kosmosiens furent incapables de retrouver sa trace. Quelques temps après cela, les Kosmosiens reçurent un message endommagé d’une source inconnue et qui leur transmettait un avertissement venu de l’avenir où Kang le Conquérant (connu sous le nom de « l’Homme bleue » pour les Insectoïdes) était venu sur Kosmos et avait conquis la planète. Asservis par Kang, les Kosmosiens étaient obligés de travailler pour lui, créant de nombreux robots appelés Super-Body à partir de leur Pollen de croissance. Les scientifiques réussirent à placer des signaux d’alerte dans tous les Super-Body pour avertir les Kosmosiens du passé du danger représenté par Kang mais ceux-ci ne fonctionnèrent correctement qu’avec le combat des Thunderbolts contre Super-Body.

Les Kosmosiens remontèrent la trace du message, afin de frapper les premiers contre la Terre pour empêcher l’avènement de Kang le Conquérant dans l’avenir. Le souverain des Kosmosiens, le Primotur Jekuakkekt, cherchait cependant à préserver la paix et souhaitait privilégier l’enquête plutôt que la guerre ouverte contre un peuple entier pour les actions d’un seul d’entre eux. Mais de nombreux Kosmosiens s’impatientaient, craignant une prochaine attaque, et plusieurs rébellions éclatèrent, menant la civilisation des Insectoïdes au bord de la guerre civile, les soldats loyaux à Jekuakkekt affrontant ceux souhaitant une attaque rapide et préventive contre la Terre. Pour tenter d’apaiser la situation, Jekuakkekt ordonna la capture des Thunderbolts pour les interroger ; mais, arrivé sur Kosmos, l’énergie de Josten fut reconnue comme étant celle de « l’Intrus du Dehors » et les Thunderbolts furent immédiatement considérés comme des alliés de « l’Homme bleu ». Comprenant le danger, les Thunderbolts prirent la fuite mais Jikekt, le fils de Jekuakkekt, les suivit et leur expliqua la situation. Sans moyen de rentrer sur Terre, les Thunderbolts acceptèrent de se rendre afin de pouvoir s’expliquer devant un tribunal. Mais, malgré cet acte de bonne volonté, les Thunderbolts furent incarcérés par les Kosmosiens car Jekuakkekt souhaitait apaiser les tensions et calmer les rebelles. Prête à tout pour survivre, Moonstone (Karla Sofen) réussit à échapper à sa cellule et contacter le vizir de Jekuakkekt, Keka’akeluak, dont elle avait perçu l’hostilité envers son souverain. Le vizir se révéla être l’allié des rebelles, afin de détrôner Jekuakkekt ; le vizir et Moonstone pactisèrent et Keka’akeluak conseilla au roi d’offrir l’amnistie aux Thunderbolts en échange de leur aide contre une faction de rebelles attaquant le palais royal. Les Terriens acceptèrent mais, au cours de la bataille, Sofen s’arrangea pour s’isoler du reste de l’équipe et assassina Jekuakkekt, attribuant le meurtre à L’klekk’tak, le chef des rebelles. Keka’akeluak prit alors le poste de Primotur, avant d’utiliser la diffamation de L’klekk’tak pour mettre un terme à la rébellion ; il renvoya alors les Thunderbolts sur Terre, à la fois pour tenir son accord et pour s’assurer qu’ils ne pourraient pas révéler la vérité.

Commentaires : Les Kosmosiens ressemblent énormément aux Kaliklakor du microvers (dont l’ancien Micronaute et actuel Gardien de la Galaxie Bug est un représentant) ; il reste à savoir s’il s’agit une coïncidence ou si un lien existe entre les deux peuples.

Jekuakkekt
Père de Jikekt, il fut le Primotur des Kosmosiens jusqu’à son assassinat par Moonstone (Karla Sofen), meurtre commandité par son propre vizir Keka’akeluak. Profondément pacifiste, il souhaitait en apprendre le plus possible sur la menace potentielle représentée par la Terre plutôt qu’une action offensive immédiate, ce qui fut à l’origine de la naissance de groupes rebelles favorables à une attaque préventive.





Jikekt
Jeune fils de Jekuakkekt, Jikekt était particulièrement curieux et intrigué par les personnes d’autres dimensions, ce qui le poussa à suivre les Thunderbolts quand ils prirent la fuite. C’est lui qui leur expliqua la situation sur Kosmos et, après s’être lié d’amitié avec la jeune Jolt, il convainquit les héros de se rendre. Il était capable d’adhérer aux surfaces.









Keka’akeluak
Vizir royal du Primotur Jekuakkekt, il cherchait cependant secrètement à détrôner son souverain et régner lui-même. Il forma ainsi une alliance secrète avec L’kekke’tak, l’un des chefs des rebelles, lui permettant de s’introduire dans le palais pour y assassiner le Primotur. En même temps, pour être certain de ne pas être dénoncé plus tard, il pactisa aussi avec Moonstone, lui promettant la libération en échange de son aide contre Jekuakkekt. Sofen tua le souverain, réussissant à faire accuser L’klekk’tak du meurtre. Keka’akeluak, put montrer sur le trône et renvoya les Thunderbolts chez eux, mettant un terme à la rébellion.

L’klekk’tak
Chef des rebelles, L’klekk’tak était secrètement allié au vizir royal Keka’akeluak. Ce dernier lui indiqua le chemin à suivre pour s’introduire dans le palais royal, probablement pour tuer le Primotur. Mais il fut trahi par le vizir qui s’allia en parallèle à Moonstone ; celle-ci assassina elle-même Jekuakkekt et fit accuser L’klekk’tak du crime, tandis que les autres Thunderbolts maîtrisaient la rébellion. Il fut probablement exécuté pour sa révolte et l’assassinat qui lui était attribué, permettant au vizir d’asseoir son pouvoir sur Kosmos.



Par ThierryM

Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 15
    Membre : 0