M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Chronologie Non Officielle de Timely Comics – Version française - Marvel-World.com

Chronologie de Timely Comics

News » Marvel » Historique » CNOTCVF » Prologue (6080 lecture(s))


Pourquoi est-ce que je consacre une page entière à Timely Comics ? Pourquoi est-ce que quelqu’un fait quelque chose ? Parce qu’il n’y a pas de bonnes références sur la toile pour cette sorte d’information et je suis suffisamment orgueilleux pour penser que je peux en fournir… à défaut d’une base de données définitives pour Timely Comics, au moins une vachement bonne, parce que je suis suffisamment intéressé par le sujet pour écrire ceci ; parce que quelque chose comme cela doit être fait et parce que la Mafia Kirby retient mon chien en otage.

La vraie genèse de cette page commence alors que j’étais en train d’écrire mon essai sur les personnages de Timely (que vous pouvez trouves ici.). Il n’est pas suffisant, pour un critique, d’écrire sur les personnages eux-mêmes ; le contexte dans lequel ils sont apparus est important également. C’est une chose de dire que Thin-Man fut un personnage apparu une fois, fait par divertissement par Klaus Nordling, c’est sans aucun doute une autre chose – et plus importante sur le plan de la critique – de souligner que les lecteurs de Thin-Man auraient été vraisemblablement au fait des films de Thin-Man, ou que Thin-Man précède le bien plus célèbre Plastic-Man. Un bon critique doit noter ces éléments.

Cependant, trouver ces informations se révéla être un challenge. J’ai une bonne bibliothèque de références et d’information sur les comics du Golden Age, mais il y avait beaucoup d’informations qui se révélèrent impossibles à trouver. Et le web – le merveilleux World Wide Web sur lequel il a été tant écrit – fournit de manière surprenante peu d’informations utiles. Les ressources dans ce domaine étaient faibles.

Du coup, moi, toujours ambitieux, décida de combler cette absence moi-même.

Tout cela dit – qu’est-ce que « Timely Comics » ? Eh bien, la question la plus pertinente est « Que furent Timely Comics ? ». Durant les années 1930 et 1940, il n’y avait pas de « Marvel Comics » (sur ce plan, il n’y avait pas non plus de « DC Comics » mais ce n’est pas vraiment le sujet ici). En revanche, existait « Timely Publications ». Timely était le prédécesseur de Marvel Comics que nous connaissons et apprécions tous aujourd’hui. Timely fut l’endroit où Joe Simon et Jack Kirby créèrent Captain América. Timely fut le lieu où Sub-Mariner (Namor, NDT) de Bill Everett devint célèbre. Timely fut le lieu où Human Torch (la Torche humaine, NDT) de Carl Burgos devint célèbre. Timely Publications n’était pas aussi important, au cours du Golden Age, que All-American/National (les deux compagnies qui allaient devenir DC Comics), Fawcett ou (mais cela se discute) Quality, mais la société demeure la source dont jaillit, plus tard, Marvel Comics et, pour cette raison, Timely a largement sa place d’importance dans l’histoire des comics.

Il y a une pénurie évidente d’information sur le World Wide Web au sujet de Timely Comics, comme vous l’avez peut-être constaté. Plusieurs raisons expliquent cela.

En partie, c’est parce que le niveau de la qualité générale des comics de cette époque était, pour être franc, était supérieur à celui des productions de Timely. Timely avait certaines très bonnes histoires que tout le monde connaît (le Captain America Comics de Kirby/Simon, le Sub-Mariner Comics d’Everett) et certains strips également très bons mais également très peu connus par le public (the Black Widow (la Veuve noire, NDT) de Bob Hugues) mais, d’une manière générale, la production de Timely était médiocre (même si, souvent, possédait quelques qualités qui faisait oublier le reste).

En partie, parce que simplement il n’y a pas tellement d’information disponible sur Timely. Nombreux de ceux qui furent importants dans la formation de Timely, et qui eurent un rôle central dans sa réussite, sont morts. Ceux qui vivent encore sont désormais d’un âge vénérable et leurs souvenirs des années Timely sont… eh bien, peu fiables. Non parce qu’ils mentent mais parce que leur mémoire a tendance à leur jouer des tours et certaines des choses dont les membres importants de Timely se souviennent se sont en fait déroulées différemment de la manière dont ils s’en souviennent. Et, finalement, parce que l’étude des comics est encore un champ de recherches très récent et les œuvres de références précises, exactes et fiables sont peu nombreuses et rares – et ceux qui le sont ont tendance à ne pas se concentrer sur Timely.

La principale raison de cette ignorance sur une partie cruciale de l’histoire des comics, cependant, est que Marvel eux-mêmes ont fait très peu de choses pour promouvoir leur propre passé.

Reconnaissons-le, Marvel a, depuis peu, commencé à rectifier cette situation. Le Trade Paperback « The Golden Age of Marvel Comics » est un bon début et les informations qui laissent entendre la prochaine publication d’un second est encore mieux. Le comics « Marvel Universe » de Roger Stern est une gentille introduction au passé de Marvel et l’utilisation par Mr Stern de vieux personnages de Timely et (dans les trois premiers numéros) un arrière-plan de Seconde Guerrre Mondiale aide à attirer et promouvoir l’intérêt pour le passé de Marvel. Mieux encore, Marvel a (enfin) fait preuve d’un peu de sagesse et a mis en place des auteurs et des éditeurs qui non seulement respectent le passé de la société, ainsi que ses personnages et leur histoire, mais qui connaissent ces personnages et leurs histoires. Des personnes comme Mark Waid, Kurt Busiek et Tom Brevoort ont une part de fanboy en eux – mais dans le bon sens du terme. Ils ne sont pas des geeks obsédés mais bien plutôt des fans qui ont une affection certaine pour l’histoire originelle de Marvel.

Ce qui veut dire que nous avons l’obscur Citizen V, dans les Thunderbolts de Busiek, et the Dragon of Death (le Dragon de la Mort, NDT) dans Marvel Universe et les Invaders dans Captain America.

Mais cela fait peu de choses sur la compagnie elle-même. Des détails tels que la date de recrutement de Joe Simon ou l’importance de Red Raven Comics # 1 n’intéresseront pas beaucoup de personnes mais, pour ceux qui sont intéressés, j’espère qu’ils trouveront instructif le texte qui suit.

Ce site présuppose que vous, Cher Lecteur, connaissez déjà un petit peu l’histoire des comics de super-héros, ce qui explique pourquoi je ne vais pas me lancer dans l’histoire de DC Comics ou qui fut le premier Captain Marvel.

Je peux apparaître, dans ce qui suit, vague sur les dates ; c’est parce que, 60 ans plus tard, il est impossible (avec deux exceptions remarquables) de déterminer quand, exactement, un numéro donné est apparu sur les stands. D’une manière générale (et ce n’est en aucune manière une règle de marbre), le temps écoulé, au cours du Golden Age des années 1930 et 1940, entre la création d’un comics et son arrivée sur les stands était d’approximativement 3-4 mois et les comics eux-mêmes apparaissaient sur les stands environ 2 mois avant la date figurant sur leur couverture. Ainsi – et, de nouveau, c’est une généralisation – Marvel Mystery Comics # 21, avec une date de couverture de juillet 1941, aurait probablement été créé en janvier ou février 1941 et apparut sur les stands en mai 1941. De nouveau, des exceptions à cette règle existent : Captain America Comics # 1, date de couverture de mars 1941, fut mis en vente dès décembre 1940 et les trois numéros (deux numéros et un changement, vraiment) qui relatent le premier combat entre Sub-Mariner et Human Torch furent fabriqués en l’espace d’un week-end. Mais, en général, les durées que j’ai évoquées sont correctes.

Je me suis appuyé fortement sur diverses sources en rédigeant cet article mais, néanmoins, toutes les erreurs sont les miennes.

Le texte de cette page du web est copyright Jess Nevins 1998. Cette page est libre de reproduction non vénale du moment que cette remarque demeure intacte. Aucune partie de cette publication ne peut être imprimée, en entier ou en partie, pour le profit ou sous une forme reliée, sans une permission écrite expresse de l’éditeur du site (Jess Nevins).

Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 20
    Membre : 0